2e cycle

Études

4e année (Phase Projet)

La 4e année commence dès le mois de juillet au Festival d’Avignon. Première étape de la phase projet, elle a pour objectif la définition d’un domaine de recherche en art et scénographie. Les étudiants doivent s’investir dans un axe, et d’autre part choisir deux options parmi les suivantes : design d’objet / céramique, dessin, photographie, édition, graphisme, gravure, son (acoustique), vidéo, apprentissages numériques.
Ils sont impliqués dans les différents projets menés en collaboration avec les partenaires institutionnels de l’école. La participation aux ateliers de recherche et de création (ARC) et aux workshops vient renforcer l’immersion dans les différents univers de la scénographie, et nourrit la pratique personnelle de l’étudiant. Des séminaires sont dispensés en esthétique, en histoire de l’art, en scénologie, et en langue étrangère ; les cours d’initiation à la recherche visent dans un premier temps l’acquisition d’une méthodologie. La rédaction du mémoire de second cycle est ainsi amorcée. Un stage ou séjour d’études d’une durée variable dans une institution culturelle ou une école partenaire occupe tout ou partie du semestre 8. Ce déplacement permet à l’étudiant d’enrichir son expérience, qu’il restituera lors d’une présentation publique évaluée. L’étudiant commence à rédiger au cours de ce semestre son mémoire de fin de cycle ; il étoffe une réflexion critique avec laquelle il met en relation son propre processus de création.

Coordination : Dominique Drillot

5e année (Phase projet)

La 5e année prépare au diplôme de fin d’études, vers l’acquisition d’une autonomie artistique et intellectuelle. Au cours de cette année, les étudiants se déterminent dans le choix d’un axe fort de la scénographie, entre scénographie de spectacle et d’art vivant et scénographie d’exposition. Dans chacun des axes, le choix leur est offert de s’inscrire à différents projets, où théorie et expérimentations sur le terrain se rencontrent et se complètent. La pratique d’une langue étrangère est maintenue, au travers de rendez-vous et de conversations.
Il n’y a pas de scission entre projets partenaires et personnels, investis de la même façon par les étudiants, qui en dégageront leurs singularités artistiques.
Le travail mené dans le cadre des partenariats, au travers d’ateliers de recherche et de création (ARC) organisés en réseaux, trouve ainsi à se recontextualiser dans la pratique personnelle.
Art et scénographie sont rassemblés en une seule et même entité qui s’exprime dans un projet de diplôme et fait apparaître une réflexion engagée d’artiste-scénographe, étayée à l’écrit par le mémoire de fin d’année.

Coordination : Renaud Layrac